interview de Sandra Maya, la Naomi Campbell togolaise

Sandra Maya, mannequin togolaise, s’est faite une place dans le monde de la mode. Accumulant les défilés de prestige, la Naomi Campbell togolaise est bien partie pour écrire son nom dans le panthéon du fashion. Togostream n’a pas hésité à l’approcher pou recueillir quelques avis de l’étoile montante.

Togostream: Comment es-tu devenu mannequin ?

Sandra Maya: Tout a commencé quand j’avais 13 ans et j’avais défilé pour une coiffeuse nommée « tata Rabi ». Après le Bac j’ai intégré par le biais d’un ami un club de mannequin où on faisait des séances photos. Tout naturellement j’arrivais à dégager quelque chose et tous me disaient que je suis tout simplement photogénique. Grâce à ces expériences j’ai pris goût et connu pleins d’autres photographes puis on a fait plusieurs d’autres Shootings.

En 2015 j’ai intégré CHALENGE MODEL AGENCY où j’ai suivi une formation professionnelle. Grâce à cela j’ai eu la chance de faire aussi plusieurs défilés. Même si je ne suis pas encore une pro ou top model,  je suis fière d’être là où je suis aujourd’hui.

Combien de défilés de prestige as-tu à ton actif ?

Plusieurs mais les plus marquants sont : Fimo228 4e et 5e éditions, Bénin Fashion Week. Je serai bientôt sur le podium de l’African Fashion Show le 29 Juin à Helsingor et le 13 juillet à Copenhague au Danemark ; puis entre-temps sur celui de la Fashion Hall à Berlin.

 J’ai participé également à plusieurs shootings au pays tout comme ici en Allemagne. Et pleins d’autres en vue d’ici 2021.

https://www.instagram.com/p/Bx21ct6CNZo/?utm_source=ig_web_copy_link

Quelques jours avant un défilé, on se sent comment ?

Au début il y’avais cette peur de ne pas être à la hauteur et ce stress permanent mais avec l’expérience on finit par s’y habituer et on a confiance en soi. Bien sûr qu’il y’a des entraînements à faire et à répéter, les essayages etc. afin que tout se déroule dans la norme avec moins de Stress.

On se sent prêt parce qu’on a le temps de revoir le thème du shooting, copier si nécessaire quelques idées de poses et répéter devant son miroir. Discuter de l’essentiel avec le photographe ou l’équipe derrière le Shooting bien avant et pendant la séance on se laisse guider aussi.

Quel est ton pire souvenir d’un défilé et d’un shooting ?

Une totale désorganisation avant le défilé ! Toute une bousculade dans la coulisse, et par la suite plusieurs objets disparus dont l’une de mes plus jolies chaussures ; Un shooting qui a coûté du temps, de l’argent et tout mais qui à la fin n’a abouti à rien parce que les photos ont été supprimées définitivement par erreur depuis la source de l’appareil photo.

https://www.instagram.com/p/BveW3C-BSot/?utm_source=ig_web_copy_link

Et le meilleur ?

Tout simplement l’ambiance qui a régné avant, pendant et après le défilé ; le lieu et l’atmosphère dans lequel on a fait le shooting puis de très jolies et impressionnantes photos en étaient le résultat.

Dis-nous tout, les talons, c’est vraiment la galère ?

Oui on peut le dire ainsi, mais ça dépend du type, de la longueur et la durée du port de la chaussure en question. Déjà tenir pendant des heures sur un talon de 10 à 15 cm ce n’est pas facile. Ça fait mal aux chevilles et aux pieds, on doit savoir garder l’équilibre et marcher en toute professionnalisme sur un podium afin d’éviter une chute ou de glisser.

C’est pareil lors d’un shooting, il faut faire avec et on peut l’enlever qu’en temps de pause ou s’il faut le changer. Même les stars qui en portent aux quotidiens, connaissent des limites et l’enlèvent souvent, une fois monté dans leurs voitures ou à l’abri des paparazzis.

Quels sont les créateurs avec qui vous aimeriez travailler ?

Vue que je vis désormais en Europe, je rêve grand et vise loin surtout s’il arrive que j’en fasse une carrière.

Je suis avant tout Mannequin photo donc je rêve beaucoup plus de travailler avec des photographes comme Nigel Barker, Russell James… Pour des magazines comme Harper´s Bazaar, Elle, Instyle, Vogue… et côté Designer voire maison de mode, il y’a Wolfgang Joop, Michael Michalsky, Christian Louboutin, Giorgio Armani…

Une fois sur le podium, on ressent quoi ?

On est totalement dans la peau de mannequin, avec une allure et démarche élégante, il faut assurer. On présente le produit comme il se doit et on sait aussi improviser quand il le faut.

 Lors du shooting, il faut mettre le stress de côté et se laisser aller. On sait improviser par-dessus tout, vendre correctement le produit et dégager ce qu’il faut sur les photos selon le thème sélectionné.

https://www.instagram.com/p/Bw9aUorBWWI/?utm_source=ig_web_copy_link

 Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton métier ?

Les voyages, les rencontres et les expériences qu’elles soient belles ou pas.

Vous avez des mannequins fétiches en tête ?

Non je n’en ai pas et celles que je peux citer sont juste des mannequins que j´admire tout simplement : Sylvie Meis, Naomi campbell, Jasmine Tookes…

Raconte-nous un truc pas glamour sur le monde de la mode ?

Malheureusement il n’y a pas qu’un truc mais plusieurs. Loin de ces images parfaites (beauté, voyage, défilés, photos…) ; le quotidien d’un mannequin est difficile à gérer. Déjà parlons des problèmes auxquels on fait souvent face dans le domaine : Rude concurrence, castings, stress, surtout les terreurs psychologiques (harcèlement, humiliation, abus de confiance de certaines agences ou clients, critiques destructives, racisme, exposition à l’anorexie voire à la chirurgie esthétique) et souvent une production imaginaire totalement déphasée de la réalité.

 

Pour le shooting, on peut être très belle mais pas photogénique. Avoir tous les atouts mais ne pas prospérer dans le domaine par manque de talent ou pas très belle mais connaître un grand succès. Ce n’est pas donné à tout le monde.

C’est un métier qui demande beaucoup de courage et d’efforts et qui n’a pas d’horaires. Les journées commencent tôt et finissent tard.

 Avec tout ce maquillage et démaquillage, as-tu des astuces pour protéger ta peau ?

Oui il ne faut en aucun cas oublier le démaquillage avant d’aller au lit, faire des soins de visages avec des produits adaptés selon son type de peau. Prendre soin de son corps et sa peau au quotidien est très important.

Quelle relation entretient tu avec les autres mannequins, et Comment ça se passe avec eux ?

Tout se passe harmonieusement entre celles avec qui je suis en contact et moi, on se soutient les uns et les autres.

Après la AFRICAN FASHION SHOW, tu t’accordes un peu de répit ou tu réattaques sur de nouveaux projets ?

Je pense bien qu’après ces opportunités j’aurai encore la chance de poursuivre avec d’autres événements. Sinon je me pencherai sur l’organisation de mes prochaines séances shooting en France et en Italie.

Facebook :  Sandra Maya

Instagram : @ modelsandramaya

- Espace Publicitaire -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire la suite

Le chanteur Zion du groupe 100 papiers est mort

Togo : le groupe 100 papiers est en deuil La nouvelle a éclaté sur les réseaux sociaux dans la soirée de ce jeudi 21 novembre....

Drake hué pendant le festival de Tyler The Creator, il arrête son concert

Drake était la tête d'affiche secrète du festival Camp Flog Gnaw de Tyler The Creator, mais les fans n'étaient pas contents de le voir... Tyler...

Marvel Studios : 4 nouveaux films prévus pour 2023

Le calendrier des sorties de Marvel Studios a accueilli de nouvelles dates pour 2022 et 2023. L'été dernier, Marvel Studios a ravi ses fans en...

Nouveau

Kanye West clashe Drake dans un morceau inédit !

Une fois de plus, Kanye West profite d'un nouveau morceau pour clasher son rival préféré : le célèbre rappeur canadien Drake !

Grey’s Anatomy saison 16 : le procès de Meredith au cœur du teaser de l’épisode 8

Le moment est venu pour Meredith d'affronter la justice va dans le teaser du prochain épisode de la saison 16 de "Grey's Anatomy", diffusé...

Une Fashion Week Homme de Paris toujours plus attrayante

Après Londres, Florence et Milan, la capitale française prend le relais, venant clôturer en beauté le marathon de la saison masculine.