Jay-Z et Iconix ont réglé leurs litiges juridiques

Jay-Z et Iconix Brand Group Inc. ont réglé une série de litiges juridiques découlant de transactions entre le rappeur et l’entreprise de licence de vêtements ; la bataille durait depuis 2007.

Dans un dépôt réglementaire déposé mercredi, Iconix indique avoir accepté de vendre certains actifs de propriété intellectuelle à Roc Nation LLC, la société de Jay-Z, et des participations dans sa filiale Marcy Media Holdings LLC, en échange de 15 millions de dollars (environ 13,6 millions d’euros).

Iconix précise que les deux parties ont également accepté d’abandonner toutes leurs actions légales l’une contre l’autre, tout en se gardant d’admettre le moindre comportement illégal. Les avocats de Jay-Z et de Roc Nation n’ont pas encore fait de commentaire sur la question.

L’empire de Shawn Carter (plus connu sous son pseudonyme Jay-Z), pèse 1 milliard de dollars — une fortune qu’il a accumulée grâce à sa société musicale, Roc Nation, son service de streaming Tidal, le champagne Armand de Brignac, et des investissements dans diverses sociétés dont Uber, selon le magazine Forbes.

Le règlement met fin à un procès intenté en avril 2017 devant la cour fédérale de Manhattan, dans laquelle Iconix accusait Jay-Z d’avoir réalisé des contrefaçons de marques rachetées dix ans plus tôt en même temps que sa société Rocawear, pour la somme de pour 204 millions de dollars. La décision règle également un arbitrage privé lié à cette vente, ainsi qu’un procès intenté en juillet 2019 devant un tribunal de l’État de New York à Manhattan, dans lequel Jay-Z accusait Iconix de faire des affaires de manière totalement frauduleuse avec Roc Nation, dans le cadre d’un « énorme scandale comptable ».

Iconix a déprécié presque toute la valeur de la marque Rocawear. Mardi, la société annonçait avoir réglé des frais de justice de 5,5 millions de dollars, après l’ouverture d’une enquête de la Securities and Exchange Commission américaine au sujet de ces réductions de valeur. L’arbitrage était sous le feu des projecteurs depuis que Jay-Z s’était plaint du nombre jugé trop restreint d’arbitres afro-américains choisis pour départager les deux sociétés, avant d’abandonner son objection après la désignation d’arbitres supplémentaires.

La société Iconix est basée à New York. Elle possède des dizaines de marques dont Candie’s, Danskin, Fieldcrest, Joe Boxer, London Fog, Mossimo, Pony et Starter.

Les affaires sont classées sous ces termes : « Iconix Brand Group Inc et al v Roc Nation Apparel Group LLC et al, U.S. District Court, Southern District of New York, No. 17-03096 »,  « Iconix Brand Group Inc et al v Carter et al, American Arbitration Association, No. 01-18-0003-6487 », et « S. Carter Enterprises LLC et al v Iconix Brand Group Inc et al, New York State Supreme Court, New York County, No. 653858/2019 ».

- Espace Publicitaire -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire la suite

Nouveau

Avec Mourinho, ça va déménager à Tottenham!

Après le bâtisseur, le bulldozer: au lendemain du limogeage de Mauricio Pochettino, José Mourinho a été nommé mercredi entraîneur de Tottenham, retrouvant enfin un...

Philippe Coutinho préférerait aller à Chelsea

Poussé vers la sortie par le FC Barcelone, Philippe Coutinho ne manque pas de prétendants sur le marché des transferts

Justin Timberlake accusé d’avoir trompé Jessica Biel avec Alisha Wainwright

Suite aux accusations de tromperie autour de Justin Timberlake, son représentant a décidé de réagir. C'est la polémique qu'on n'avait pas vue venir. Récemment, la...